STOP ! Arrête-toi un instant !

Cher humain,

STOP ! Arrête-toi un instant !

« La science présente beaucoup de danger, mais il faut lutter contre ces dangers non par moins de science mais par davantage de science, une science qui puisse créer sa propre éthique » Jean d’Ormesson

Quoi que tu connaisses ou que tu penses de la bioéthique, il est dans ton intérêt de t’arrêter un instant pour répondre mentalement à ces questions. Connais-tu les circonstances actuelles en matière de bioéthique dans ton pays ? As-tu une idée d’où cela pourrait mener ?

Ce sont des questions que devrait se poser l’homme. Mais toi, te les poses-tu ? En vérité trop peu de gens semblent s’intéresser à ce sujet. Nous sommes pourtant dans une époque où tant de gens se donnent la peine de penser à leurs enfants ; où l’écologisme est devenu si populaire. Il est important d’être conscient de l’impact de notre vie sur celle des générations futures. Il faut construire cette conscience, sans quoi le risque est grand de nous enfoncer dans une culture qui déprécie ses enfants, une société qui ne vit que pour soi, totalement déconnectée autant de son passé que de son futur…

« Serait-il normal que je sois le seul citoyen belge à être forcé d’agir contre sa conscience dans un domaine ESSENTIEL ? La liberté de conscience vaut-elle pour tous sauf pour le Roi ?1» Roi Baudouin

Mais la liberté de conscience n’implique-t-elle pas de posséder cette conscience et que celle-ci soit cohérente et développée ? Comment pourrait-on, nous Belges, passer outre ce droit qui fut si âprement défendu par notre roi ?

Alors réfléchis-y ; Voici des nouvelles au sujet de changements de cet été dans les mesures de bioéthique en Belgique et dans ses pays voisins.

  1. Le 4 et le 5 septembre, a eu lieu le salon « désir d’enfant2». Ce salon, qui a eu lieu à Paris, était destiné « à tous ceux qui cherchent un soutien dans leur projet de devenir parents et qui souhaiteraient en savoir plus sur la parentalité et la fertilité. » Une nouvelle édition du salon est déjà prévue pour septembre 2022.

Ils précisent ne désirer aucunement effectuer des consultations ni que l’événement soit commercial. Pourtant… qu’en est-il de tous les programmes proposés ? Voici la définition, selon le dictionnaire Le Robert, de la :

« Publicité »

= Le fait d’exercer une action psychologique sur le public à des fins commerciales, spécialement, de faire connaître un produit et d’inciter à l’acquérir.

Curieusement cette définition convient assez bien à leur programme3… C’est que, et je vous invite à le vérifier par vous-même afin de forger votre propre opinion, le programme semble être une longue suite de conférences (majoritairement) sur la PMA et le FIV, promouvant ces pratiques (elles rapportent suffisamment d’argent à ces ‘médecins’ pour justifier tel effort) ainsi que plusieurs programmes d’accompagnement de ce qu’eux-mêmes décrédibilisent par de témoignages contradictoires4. De plus, certaines vidéos prises le jour-même posent question5… Enfin le texte semble clairement eugéniste : « Ces techniques (embryoscope+, dpi, matching génétique) permettent d’optimiser la sélection des embryons de meilleure qualité » on voit ici que les embryons vus comme déficients ou tout simplement ‘de trop’ ne sont évidemment plus que traités comme de vulgaires déchets, que des scientifiques décideront soit de recycler, soit de jeter à la poubelle.

  1. Ensuite, l’Alliance Vita6, dans son rapport des années 2019-2021, déclare avoir observé en France trois points ‘bioéthiques’ qui sont alarmants.

– L’abandon du critère d’infertilité médicale pour pratiquer la PMA.

– L’embryon humain perd ses dernières protections.

– L’être humain fait l’objet de pratiques de plus en plus eugénistes.

  1. Analogiquement, l’Organisation des Nations Unies (ONU) incite la France à revoir sa politique au sujet des porteurs de trisomie 21 et d’autisme. S’appuyant sur la loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, elle recommande vivement de « revoir la législation et les politiques existantes » et de mettre en place des mesures et stratégies ayant pour but de les protéger7. Les experts visent surtout les pratiques comme la stérilisation forcée, l’intervention médicale non consentie sur personne intersexuée, avortement forcé, ainsi que les pratiques d’isolement dans certaines institutions, médication forcée, ‘traitement intensif’ (dont l’électroconvulsivothérapie), dépistage génétique prénatal discriminatoire, … Ouf ! En étant un peu subjectif : quel casier judiciaire !
  1. La Belgique, avec le parti politique Vooruit à sa tête, prévoit d’aborder cette année le thème de la légalisation de la GPA8. En Belgique, elle n’est ni interdite ni réglementée. Les conventions de GPA prévoient que l’enfant sera physiquement et juridiquement rendu aux parents d’intention. La mère porteuse est directement considérée comme étant la mère juridique parce que l’accouchement sous le secret est interdit en Belgique. La deuxième mère d’intention doit donc adopter l’enfant pour qu’il soit le sien. Pour les hommes, la mère porteuse s’effacera pour le second père et l’enfant n’aura plus de mère mais deux pères.9 Vooruit désire analyser l’encadrement de la GPA, notamment l’emploi de la Fécondation in Vitro nécessaire pour cela, car la mère porteuse ne pourrait pas fournir le ‘matériel’ génétique.
  1. Depuis quelques années, un cadre législatif favorable à la GPA s’est installé au Pays-Bas. Ceci a permis que le premier enfant né d’une GPA10 naisse à Elsendorp le 5 août dernier. L’enfant a deux pères adoptifs, dont l’un est père biologique, une mère porteuse et une mère biologique.
  1. Alors que la GPA et la PMA sont en pleine expansion en Europe centrale, Steph Raeymakers, présidente de l’association Donorkinderen11, rappelle que les dons de gamètes doivent être évités. Donorkinderen est une association Néerlandaise visant à retrouver l’identité des parents biologique d’enfants nés sous insémination artificielle. Leur présidente rappelait, le 20 mai 202012, que ces pratiques sont un marché d’enfants. Cela n’est jamais dans l’avantage de l’enfant. L’enfant en est réduit à une transaction, qui de plus peut être modifié comme bon semble au ‘parents’ adoptifs. Elle faisait aussi la remarque que, si l’état donnait une structure à la PMA, au FIV, à la GPA, beaucoup d’enfants qui déjà recherchent à être adoptés en feront les frais. Ce serait ironique non ? Des adultes recherchent des enfants pour combler leur manque d’amour, ils commandent donc un enfant à l’industrie ‘médicale’. Ainsi, l’on ne recherche pas un enfant, en l’acceptant tel qu’il est, tel qu’il naîtra, mais on le choisit de manière eugéniste, privant du même coup les enfants en recherche de parents adoptifs de ceux-ci. Car l’on ne recherche plus l’amour qu’on a à donner et à recevoir de l’enfant mais seulement la perfection extérieure (apparence physique, liens de sang, sexe, etc.) de l’enfant, selon des critères tout à fait subjectifs et qui ne réduisent pas seulement la valeur de l’embryon mais celle de chaque être humain. N’avons-nous donc pas le droit d’être aimé, juste par la réalité de notre humanité ?

Maintenant, relisons ensemble tous les points précédents…

Rodrigue


Sources :

1 Citation roi Baudouin, source : https://quotepark.com/fr/auteurs/baudouin-roi-des-belges/

2 Lien du site : https://www.desirdenfant.fr/

3 Programme du 4 septembre (similaire au 5 septembre) : https://www.desirdenfant.fr/samedi-4-septembre/ . De plus des vidéos prisent par la Manif pour Tous posent questions… (liens dans le point 4).

4 Lien du témoignage présent sur leur site : https://www.desirdenfant.fr/conception-naturelle-pma/ . C’est un témoignage concernant une conception FIV mais qui décrédibilise la GPA ; en effet Sandra nous rappelle qu’« Il est important de prendre du temps pour soi, de se connecter à sa féminité, et de se sentir connectée avec son embryon. »

5 Voici les vidéos prises sur les lieux et relayées par La Manif pour Tous : https://youtu.be/A20v-5kV86g et https://www.youtube.com/watch?v=jGGDcgpHS2w et https://www.youtube.com/watch?v=88C8E21nzsI.

6 Lien du rapport : https://www.alliancevita.org/bioethique/loi-bioethique-2019-2021-aspects-generaux/

7 Texte de réaction sur le site de l’ONU : https://unric.org/fr/handicap-lonu-appelle-la-france-a-revoir-sa-legislation/

8Source Libre Belgique : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/2021/09/23/vooruit-fait-une-priorite-de-la-legalisation-de-la-gestation-pour-autrui-7DATZSM7CVDGBKRGBCBUCV6L4I/ et De Morgen : https://www.demorgen.be/politiek/vooruit-maakt-prioriteit-van-legalisering-draagmoederschap~bb3132d7/

9 A. MIRKOVIC, « La maternité à l’épreuve de la PMA et de la GPA », Mater semper certa est ?, Bruxelles, Bruylant, 2018, p. 227.

10 IEB : Institut européen de bioéthique ; GPA au Pays-Bas : https://www.ieb-eib.org/fr/actualite/debut-de-vie/gestation-pour-autrui/pays-bas-premiere-gpa-a-destination-d-un-couple-d-hommes-2037.html?backto=all

11 Association Donorkinderen : https://www.donorkinderen.com/

12 Lettre de réaction de Steph Raeymakers à la PMA au Pays Bas : https://www.internetconsultatie.nl/kinddraagmoederschapenafstamming/reactie/1a2e8355-d25e-4fc4-934f-7080ad3f097c

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

En cliquant sur « Autoriser tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et contribuer à nos efforts de marketing.